duchateau isabelle

  • Heureuse maman de : Clémence (2007) Violette (2010) Guillaume (2011)
  • Adresse mail : isabelle.duchateau@harmoneo.be
  • GSM pro : 474516874
  • Région d'activité :

    Rue de Courcelles 22 6230 Pont-à-Celles

Harmonéo- nutrithérapie aromathérapie

Harmonéo- nutrithérapie aromathérapie
  • Description de l’activité :

    Harmonéo est né d’une longue et lente gestation commencée il y a plus ou moins 10 ans, à la naissance de mon aînée. J’ai toujours cuisiné frais et mangé peu de produits industriels, question de culture familiale, je suppose. Mais en 2007, quand ma fille est née, je me suis intéressée à l’allaitement. C’était le début d’une passion pour l’alimentation et la santé. J’ai commencé à être sensible à l’alimentation bio, locale, de préférence issue d’un commerce équitable et solidaire. Comment faire déguster du chocolat à mes enfants en sachant que les fèves ont été cueillies par des enfants-esclaves plus jeunes qu’eux ? J’ai découvert les écrits de Catherine Kousmine, Jean Seignalet, Marion Kaplan… et il est devenu de plus en plus évident, pour moi, que l’alimentation est le pilier principal du maintien en bonne santé. Mes enfants ont tous été allaités longtemps : ils n’ont jamais connu les laits industriels dits « de croissance », ni le lait de vache. Se passer de produits laitiers a été assez facile dans notre famille. Sauf pour les fromages qui restent pour mes enfants et mon mari un plaisir des grands jours. J’ai progressivement éliminé le gluten de notre alimentation : révélation ! Ma cadette a cessé de se plaindre de maux de ventre. J’ai moi-même retrouvé une souplesse de digestion que je ne connaissais plus depuis longtemps. Comme vous, j’ai vu les vidéos abominables des abattoirs français et belges. Comme vous, j’ai eu un mouvement de dégoût et de révolte et j’ai fait un petit tour vers le régime vegan. Ma formation de nutrithérapie m’a quelque peu fait faire marche arrière : diminuer sa consommation de produits d’origine animale est primordial et pas très compliqué mais en manger reste un acte de santé dans certaines situations. Comme pour mes fruits et mes légumes que je voulais locaux et BIO, je n’ai pas voulu mettre mes idéaux au placard et je me suis mise à la recherche d’un producteur qui traite correctement ses bêtes, même si j’ai conscience qu’il doit les envoyer à l’abattoir. Manger autrement devient un acte qui peut participer à donner du sens à une agriculture différenciée. Ensuite, grâce à Marion Kaplan, c’est à la façon de cuire les aliments que je me suis intéressée. Cuire est tout un art et si je devais citer une phrase de Jean Paul Curtay, pendant nos cours, ce serait celle- ci : « Mangez Bio et pas cramé ». Tout est dit. Cuire tout doux permet de respecter les aliments et leurs valeurs nutritionnelles : bannissez friteuse, micro-onde, barbecue et autre cocotte-minute… Apprenez à cuire à basse température, idéalement à la vapeur douce (pas dans une cocotte à très haute température, ou pire, à pression). Ce mode de cuisson permet de quasiment conserver la saveur des aliments crus ! Au final, aujourd’hui, nous des habitudes alimentaires qui s’approprient tout ce qui est bon dans tous les régimes proposés ces dernières années, en laissant de côté une éventuelle idéologie sous-jacente :
    -  Proche du paléo, sans gluten ni produits laitiers,
    -  Proche du cétogène : pauvre en glucides (aucun sucre ajouté, uniquement ceux contenus dans nos aliments), riche en bons lipides (oméga 9 et 3),
    -  Proche du crudivorisme, avec la part belle au cru,
    -  Proche du flexitarien, avec une consommation de produits d’origine animale réduite Aujourd’hui, avec le recul, je me rends compte que ce changement de cap alimentaire m’a pris 5 ans, pas mal de temps en formation et autres ateliers, pas mal d’essais-erreurs et beaucoup de dépassement de budget et de gaspillage. En discutant autour de moi, avec mes amies ou avec mes patients, je me rends également compte que la plupart des gens sont conscients qu’un changement d’habitude est nécessaire mais la plupart n’ont ni le temps ni l’énergie pour s’y mettre. C’est ainsi qu’est née l’idée des Ateliers Harmonéo, des ateliers qui permettent à ceux désireux d’amorcer le changement, de sortir des sentiers battus, de cuisiner de nouveaux produits, et surtout, de cuisiner de façon vivante et différente. Un premier cycle d’atelier permet de revisiter l’équilibre alimentaire « santé » qui se doit d’être plus végétalien que ce dont nous avons l’habitude. Nous avons l’habitude d’organiser nos repas autour de la viande ou du poisson et les végétaux ne sont souvent que très accessoires sur nos assiettes, nous allons apprendre à inverser cette tendance. Les produits proposés provenant d’une ferme BIO de proximité, aucun atelier ne peut ressembler au précédent : la nature regorge de plantes que nous ne connaissons pas, ou que nous avons oubliées. Quel plaisir nous aurons à redécouvrir toutes ces saveurs, en-dehors des bienfaits nutritionnels de cette alimentation saine et vivante ! Toutes les recettes sont faites à partir d’aliments bio, sans produits laitiers ni gluten. Nous utilisons parfois dans les recettes sucrées des œufs, qui viennent soit de nos propres poules élevées dans notre jardin, soit de la ferme. Les recettes sont pensées pour des personnes ayant une vie active bien chargée : simples, rapides et goûteuses. Des recettes pour les petits déjeuners « speedés », les lunchs à l’extérieur et les repas familiaux plus zen. Chaque atelier commence par une petite introduction sur un sujet santé choisi et la qualité nutritionnelle des produits utilisés. Nous passerons ensuite en revue les recettes du jour puis elles se prépareront en petits groupes de 2 ou 3 personnes, ou seule, comme vous voulez. Puis nous pourrons nous délecter du résultat de nos efforts autour d’une table conviviale. Un deuxième cycle d’ateliers est en cours d’élaboration car certains d’entre nous souffrent de problèmes plus spécifiques : surpoids, maladie inflammatoire, allergique… ce qui nécessite des aménagements plus particuliers. Ces ateliers parlent toujours de nutrition mais surtout de nutrithérapie et d’aromathérapie. Ce deuxième cycle débute d’ailleurs par 2 jours d’aromathérapie familiale, une autre corde à mon arc puisque j’ai suivi les formations d’aromathérapie scientifique niveau 1 et 2 du Collège d’Aromathérapie Dominique Baudoux (Pranarôm). Pendant ces deux jours, nous verrons quelles huiles essentielles avoir chez soi pour débuter, leur utilisation, leur précaution d’emploi. Comme j’ai envie de m’amuser, ces deux jours sont très pratiques : nous fabriquerons nos synergies ensemble et vous pourrez repartir avec vos mélanges afin de les essayer à la première occasion ! Je me réjoui de vous accueillir dans ma cuisine, pour les ateliers Harmonéo et de partager avec vous ces moments de découvertes, de plaisir et de partage.

  • Références sur internet :

Biographie

Une vocation…

J’ai découvert que je voulais soigner, un après-midi d’avril, au milieu d’une salle commune d’un hôpital de Bujumbura, au Burundi. Je venais d’avoir 17 ans et j’avais trouvé ma voie.

Quelques années après avoir fini mes études d’infirmière spécialisée en soins intensifs et urgences à l’ULB, je suis devenue maman. Je voulais allaiter mais les conseils désuets d’un pédiatre ont flingué mon allaitement. Je l’ai rattrapé de justesse et me suis jurée d’en connaître le plus possible. Ma vie m’a permis de tester toutes les situations possibles. Du tir-allaitement en travaillant au co- allaitement. L’allaitement d’un bambin (puis deux puis trois) et l’allaitement en étant enceinte… J’ai ainsi pu expérimenter personnellement chaque aspect théorique de mes cours et accompagner, aider, guider quelques parents désireux de suivre ce chemin. …Soigner…

De fil en aiguille, je me suis réorientée vers ce qu’on appelle les médecines alternatives. Là, je me suis rendue compte que la plupart n’ont rien d’alternatif.

En effet, alors qu’un ORL m’annonçait la résistance aux antibiotiques de mon aînée, j’ai commencé à suivre une formation en aromathérapie scientifique. Avant de me résigner à l’intervention chirurgicale, j’ai voulu essayer une autre approche. Les huiles essentielles m’ont alors démontré leurs merveilleux pouvoirs et le spectre de la salle d’opération s’est éloigné. Dans cette situation également, ma vie quotidienne m’a permis de mettre en pratique chaque talent des huiles essentielles. C’est cette pratique quotidienne que j’aimerais partager avec vous.

Ensuite, je me suis intéressée à l’alimentation de l’adulte. J’ai donc commencé à étudier la nutrition en autodidacte puis en suivant une formation en nutrithérapie qui se terminera en juin 2018. Là aussi, mon intérêt a été suscité par des problèmes personnels : mon incapacité, malgré une alimentation tiptop, à perdre mes kilos de grossesse et l’intolérance au gluten de ma cadette. La nutrithérapie m’a permis de retrouver la forme et la ligne et m’a appris à cuisiner, pour toute ma famille, sainement et sans gluten, sans produits laitiers…. Ce chemin a été long et parsemé d’essais et d’erreurs que je peux, aujourd’hui, vous épargner. …Et transmettre..

Par ailleurs, je m’intéresse à la pédagogie et à la transmission des savoirs, sans doute parce nous avons choisi de pratiquer l’instruction en famille. Nos trois enfants ne vont pas à l’école. Ils se développent à leur rythme, apprenant la Vie par tous les canaux qui sont à leur disposition. Ce choix demande une attention de tous les jours, tant pour respecter les besoins des enfants que les nôtres, mais nous comble au quotidien.

Bienvenue dans mon univers !

newsletter

Laissez-nous votre adresse email si vous souhaitez recevoir notre newsletter.

logo facebook logo twitter Google+